Prendre du plaisir quand on souffre d’endométriose

Femme épanouie devant un couché de soleil

Une femme sur dix souffre de ce fléau. L’endométriose est une maladie chronique qui entraine une migration de l’endomètre, des tissus qui tapissent normalement l’utérus. Règles irrégulières, douleurs, crampes, etc : les symptômes peuvent faire vivre un vrai calvaire aux concernées. La sexualité peut alors devenir un véritable cauchemar. Voici 4 astuces pour prendre du plaisir sans souffrir.

1/ Communiquer avec son/sa partenaire

Votre partenaire ne connaît pas forcément ce que vous vivez au quotidien, ni les difficultés que vous rencontrez. Une incompréhension peut alors naître au moment des rapports sexuels. Votre partenaire ne peut pas deviner ce que vous vivez et ce dont vous avez besoin. Expliquez ce qui vous procure des douleurs, définissez ce qui donne du plaisir. Mettez des mots sur votre souffrance : vous faciliterez le contact, que votre relation soit éphémère ou pour la vie.

2/ Mettre fin au règne absolu de la pénétration

Il existe de multiples façons de faire l’amour. La pénétration n’est pas une finalité et ne détient pas l’exclusivité du plaisir. Les femmes souffrant d’endométriose peuvent ressentir des douleurs rendant la pénétration extrêmement désagréable, voire impossible. Masturbation seule ou en couple, sexe oral, massage des zones érogènes, plaisir des sens, jouets intimes, tous les chemins mènent à la jouissance ! Un seul objectif : prendre du plaisir sans contraintes.

3/ Prendre son temps avec le slow sex

Le slow sex limite l’appréhension et permet une décontraction maximale, c’est une (re)découverte des sens et du plaisir. On met de côté pensées et angoisses qui génèrent des blocages et on laisse porter vers le désir. Avec votre partenaire, savourez ensemble chaque instant pour en profiter et faire durer ce moment précieux d’intimité. Les câlins, les douces caresses, les baisers passionnés et les petits plaisirs de la bouche feront grimper la température avec douceur.

4/ Choisir une position adaptée

Vous désirez partager la pénétration avec votre partenaire. Privilégiez les positions qui soient confortables pour vous, avec d’abord peut-être une pénétration peu profonde : la cuillère, l’écrin à bijoux, la liane ou le lotus qui vous offriront plaisir et douceur. Vous pourrez ensuite tester la levrette, Andromaque ou la pieuvre, pour une pénétration plus profonde si c’est possible pour vous. Guidez votre partenaire pour prendre un maximum de plaisir sans souffrir.

Les douleurs dûes à l’endométriose sont la plupart du temps insoutenables, mais il est possible de vivre sa vie intime de femme en s’adaptant, et surtout en communiquant avec son/sa partenaire. Ecoutez-vous, guidez, expliquez et amenez votre Autre à vous comprendre pour atteindre ensemble le plaisir désiré.

 

PlaisirSanté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *